2011

Linéaire accessible 2011

Mis à jour le 18 mars 2013

Objectifs :

Ce paramètre représente la distance accessible pour l’alose de l’océan jusqu’au premier obstacle rencontré au cours de sa migration. Ce linéaire représente donc les zones de reproduction, de croissance et de vie des aloses qui peuvent être potentiellement occupées.

Détails du suivi :

L’objectif à atteindre est le front de migration historique. Le linéaire accessible annuel est la distance de l’océan jusqu’au premier ouvrage non traité. Deux distinctions peuvent être faites :

  • Type A : Le linéaire considéré accessible sans difficulté apparente de franchissement jusqu’au premier obstacle avec retard à la migration (classe 2)
  • Type B : Le linéaire considéré accessible avec retard de migration jusqu’au premier obstacle difficilement franchissable (classe 3) Les classes de franchissabilité prises en compte sont celles établit par l’ONEMA. Il faudra séparer l’axe principal des affluents. Sur l’axe principal, l’objectif 100% est la distance de l’océan à Ruffec. Concernant la Boutonne, l’objectif à atteindre est Voissay.

Résultats :

Sur l’axe Charente :
Type A :
Le premier ouvrage sur la Charente est le barrage de St Savinien qui est de classe 2 (franchissable avec risque de retard). Le linéaire accessible sans difficulté apparente de franchissement d’ouvrages est alors de 48 km soit de 21% du linéaire total potentiel (historique jusqu’à Ruffec (225 km)). Il faut préciser que si des obstacles de classe 1 avaient été présents en aval de St Savinien, ils n’auraient pas été pris en compte car sans difficulté apparente de franchissement.
Pour permettre de donner un état à ce descripteur, des seuils ont été réalisés. Un premier seuil à St Savinien (délimitation très mauvais (violet) – mauvais (rouge)) puis un autre à Châteauneuf-sur-Charente qui correspond à un peu plus de 50% du linéaire total jusqu’à Ruffec (délimitation mauvais (rouge) – moyen (orange)) : on obtient les tachymètres suivants .

JPEG - 26.7 ko
Tachymètres 2011-2012 aloses Charente lineaire accessible sans difficulté apparente

Type B :
Si on considère que le premier ouvrage bloquant est un ouvrage de classe supérieure ou égale 3, alors le linéaire accessible est différent. En 2009, le premier ouvrage bloquant était le barrage de Crouin (99 km de l’océan : classe 4) ce qui représentait 39% du linéaire total accessible. En 2010 on était à Bagnolet (classe 3) avec 40% du linéaire total accessible. Enfin, en 2012, depuis l’aménagement de Bagnolet, le linéaire accessible s’étend jusqu’à Gardemoulin (classe 3).

JPEG - 28.3 ko
Tachymètres 2011-2012 aloses Charente lineaire accessible avec retard de migration

Pour la représentation cartographique, ce linéaire annuel pourrait être signalé par un surlignage de couleur de chaque cours d’eau sur la portion accessible de l’océan jusqu’au premier ouvrage bloquant. L’indication du front historique sera mentionnée. Bien qu’il soit lié au front de migration, ce descripteur reste un paramètre de milieu car il découle de l’aménagement des ouvrages.

Sur la Boutonne  : Type A et B :
En ce qui concerne la Boutonne, Carillon est le premier ouvrage (classe 4) à 1 km de la confluence avec la Charente. On prendra comme linéaire accessible optimale (100%), la distance de la confluence jusqu’à Voissay soit 24km car il n’y a pas de frayères d’aloses connues en amont du barrage de Voissay. On peut aussi réaliser des seuils grâce aux ouvrages situés avant Voissay, avec L’Houmée, Bel Ebat et Carillon respectivement à 16km (67%), 6km (25%) et 1km (4%) de la confluence avec la Charente.

JPEG - 27.2 ko
Tachymètres 2011-2012 aloses Boutonne lineaire accessible sans difficulté apparente
  • Tachymètres 2011-2012 aloses Boutonne lineaire accessible sans difficulté apparente
  • Tachymètres 2011-2012 aloses Charente lineaire accessible sans difficulté apparente