2012

Linéaire accessible 2012

Mis à jour le 16 septembre 2014


- État 2012 mauvais car inférieur au seuil Châteauneuf (134 km de l’Océan) fixé arbitrairement (2012 : St Savinien à 48 km de l’Océansoit 19% du linéaire totale accessible historiquement : Ruffec à 255 km)
- Tendance 2012 constante comparée à 2011 (St Savinien :19%)
État et tendance donnés par la Cellule Migrateurs après concertation avec le groupe général Tableau de Bord (10/07/13).

JPEG - 71.5 ko

Objectifs :

Ce paramètre représente la distance accessible sans difficulté apparente pour l’alose de l’océan jusqu’au premier obstacle rencontré au cours de sa migration. Ce linéaire représente donc les zones de reproduction, de croissance et de vie des aloses qui peuvent être potentiellement occupées sans impact sur leurs migrations.

Détails du suivi :

L’objectif à atteindre est le front de migration historique. Le linéaire accessible annuel est la distance de l’océan jusqu’au premier ouvrage non traité (aménagement ou gestion) de classe 3 (difficilement franchissable). La classe de franchissabilité prise en compte est celle établit par l’ONEMA.
Il faudra séparer l’axe principal des affluents. Sur l’axe principal, l’objectif 100% est la distance de l’océan à Ruffec. Concernant la Boutonne, l’objectif à atteindre est Voissay.

Choix des seuils :

Pour permettre de donner un état à ce descripteur, des seuils ont été choisis.
Etat mauvais = <50%
Etat moyen = entre 50 et 90%
Etat bon = >90%

Résultats :

Sur l’axe Charente :
Le premier ouvrage sur la Charente est le barrage de Saint- Savinien qui est de classe 3 (difficilement franchissable). Le linéaire accessible sans difficulté apparente de franchissement d’ouvrages est alors de 48 km soit de 19% du linéaire total potentiel (historique jusqu’à Ruffec (255 km). Il faut préciser que si des obstacles de classe 1 avaient été présents en aval de Saint-Savinien, ils n’auraient pas été pris en compte car sans difficulté apparente de franchissement.
Si Saint-Savinien était traité pour la libre circulation, nous passerions à 43% de linéaire accessible, c’est à dire jusqu’à Gardemoulin. En effet, en amont du barrage de Saint-Savinien, celui de La Baine est actuellement franchissable et ceux de Crouin et Bagnolet sont "équipés". Celui de Gardemoulin est en travaux et le dispositif sera opérationnel à l’été 2013.

Sur la Boutonne  :
En ce qui concerne la Boutonne, Carillon est le premier ouvrage (classe 3) à 1 km de la confluence avec la Charente. On prendra comme linéaire accessible optimale (100%), la distance de la confluence jusqu’à Voissay soit 24km car il n’y a pas de frayères d’aloses connues en amont du barrage de Voissay.


JPEG - 63.2 ko
Pourcentage du linéaire accessible sans difficulté apparente par les aloses sur la Boutonne sur le total colonisable connu

Pour la représentation cartographique, ce linéaire annuel est signalé par un surlignage de couleur de chaque cours d’eau sur la portion accessible de l’océan jusqu’au premier ouvrage bloquant. L’indication du front historique est mentionnée. Bien qu’il soit lié au front de migration, ce descripteur reste un paramètre de milieu car il découle de l’aménagement des ouvrages.

JPEG - 976.8 ko