2014

Impact de la température sur les œufs et larves d’aloses 2014

Mis à jour le 24 février 2016


- État 2014 non défini : descripteur non opérationnel
- Tendance 2014 à la hausse : conditions de températures pour le développement des œufs et des larves meilleures qu’en 2013.
État et tendance validés par le groupe général Tableau de Bord 18 février 2015.

Objectifs :

Il s’agit de connaître le pourcentage d’éclosion des œufs d’aloses selon le paramètre température de l’eau.

Détails du suivi :

Pour établir le pourcentage d’efficacité des reproductions suivant la température, on s’appuie sur la littérature et des seuils déjà identifiés (Jatteau et Charles, 2010). Cette variable est utilisée pour le tableau de Bord Grande Alose Garonne-Dordogne. Étant donné que la température proche de certaines grosses frayères est relevée sur la Charente (Taillebourg, Crouin, Châteauneuf-sur-Charente), il a été suggéré de créer cette variable. Il semble intéressant pour le côté déclassant de l’état général de la population d’alose. Par exemple si les effectifs en reproduction sont meilleurs que l’année passée pour les aloses mais que les températures révèlent une mauvaise efficacité des reproductions alors cet indicateur peut déclasser l’état général.

Plus précisément, l’indicateur calcule l’impact de la température sur les jeunes stades. Il s’exprime en pourcentage de bulls perdu dû à la température par rapport au nombre de bulls totaux dénombrés durant la saison. L’impact est donné quotidiennement sur la survie des œufs durant 5 jours puis sur les 14 jours suivant (larves) soit sur les 19 premiers jours de vie des juvéniles.
Il faut donc disposer de la température journalière et du nombre de bulls par jour.
L’utilisation de cet indicateur implique d’évaluer uniquement les frayères suivies en permanence.
On représentera aussi les températures moyennes annuelles sur la période de reproduction et sur la zone globale des frayères suivies.
D’autre informations sur la tolérance des juvéniles d’aloses à la température et à l’hypoxie sont aussi disponibles dans le rapport de Jatteau et Fraty (2012).

Résultats :

Les calculs sont en cours !

On peut néanmoins exposer les températures journalières disponibles durant la période de reproduction et de développement des œufs et de larves considérée, pour cette analyse, du 1er avril au 31 août.
Nous disposons des températures à Crouin depuis mars 2010. D’après les travaux de Jatteau et Charles (2010), on a définit des premiers seuils minimales et maximales. On commencera par prendre les plages de températures pour lesquelles la survie des œufs et des larves sont supérieures à 90%.

2013 : Plages de températures pour lesquelles la survie est supérieure à 90% pour les œufs et larves de la grande alose (Jatteau et Charles, 2010)
Œufs 17,5 à 23,5°C
Larves 13,5 à 25°C
Nombres de jours durant lesquels la température était hors des plages de survie >90% des œufs et larves entre le 1er avril et le 31 août
Stades 2010 2011 2012 2013 2014
Œufs 67 33 61 83 64
Larves 14 3 16 15 1

On constate que les températures à Crouin en 2014 ont été plus favorables aux œufs qu’en 2013 avec 64 jours durant lesquelles la survie était considérée inférieure à 90% contre 83 en 2013.

Oeufs :

La température de l’eau n’a pas dépassé les 15,5°C avant le 6 mai et les 17,5°C au 6 juin. Avant le 6 mai, la survie des oeufs était inférieure à 80%.

Larves :

Pour les larves, la température de l’eau a toujours été favorable à leur survie.

Observation des première reproductions en 2014 :
Les premiers bulls ont été observés le 9 avril sur La Baine et Taillebourg (rien le 3 avril sur Taillebourg).

Les graphiques des températures 2010 à 2013 sont disponibles en bas de page.

On dispose aussi des températures journalières à Taillebourg et Châteauneuf-sur-Charente de septembre 2011 à septembre 2012. Des graphiques similaires à celui de Crouin seront réalisés prochainement.

Données historiques et référence :

Nous ne disposons pas de référence.
Les données historiques seront les suivis des températures des années 2010, 2011 et 2012 pour les frayères autour de Cognac (Crouin) et 2012 pour les

Fournisseurs de données :

La Cellule Migrateurs réalise le suivi de la température journalière à Taillebourg, Crouin et Châteauneuf-sur-Charente. Elle pose, récupère les sondes enregistreuses et analyse les données.

Relation avec les mesures de gestion du PLAGEPOMI 2008-2012 :

SB06 : Poursuivre le suivi de la reproduction de la grande alose
Objectifs : Mettre en place ou poursuivre le suivi de la reproduction de la grande alose sur le bassin de la Charente (…) en vue d’estimer le stock reproducteur.
Exemples : Campagnes d’écoute des "bulls" sur les principaux sites de frayères.

SB08 : Suivre les indicateurs d’abondance des aloses feintes
Objectifs : Exploiter l’ensemble des données de capture des aloses feintes par les pêcheries en tant qu’indicateur d’abondance. Suivre la reproduction.

AC04 : Recherches sur la survie des alosons de grande alose.
Objectifs : Améliorer les connaissances sur la survie des grandes aloses durant leurs plus jeunes stades (...).
Exemples : Étude de l’influence de la température (...) sur la survie des œufs et des larves.

  • Températures Crouin 2011
  • Températures Crouin 2012
  • Températures Crouin 2010
  • Températures Crouin 2013
  • Températures Crouin 2014