2013

Pêche professionnelle maritime Civelles 2013

Mis à jour le 27 janvier 2015


- État 2013 non défini : descripteur non opérationnel
- Tendance 2013 non définie : descripteur non opérationnel
État et tendance validés par le groupe général Tableau de Bord le 27 mars 2014 dans l’attente de la détermination du dépassement du quota ou non.

Espèce / stade visé :

Anguille / Civelles

Objectif :

L’objectif est d’évaluer la pression de la pêche sur le stock de civelles qui entre dans l’estuaire de la Charente. Elle sera représentée par le taux d’échappement de la pêcherie estimée grâce à un modèle mathématique, GEMAC (Glass Eel Model to Assess Compliance to reference point), développé par Cédric Briand (EPTB Vilaine). Ce taux correspond au pourcentage de civelles qui ont échappées à la pêcherie et se retrouvent en amont de la zone de pêche. Le modèle utilise, entre autres, les captures de civelles des bateaux de pêche professionnelle maritime. Ces données proviennent des fiches de captures remplies par les pêcheurs et envoyées au CRPMEM et à la DDTM17. Un bilan est fait sur le nombre de navires et de marées et sur les captures totales par saison.

Introduction :

Depuis 2009, les pêcheries professionnelles maritimes de civelles sont soumises à des quotas de pêche (idem pour les pêcheries fluviales). Un quota national est réparti pour chaque bassin. Il est composé de 2 sous-quotas, le premier destiné à la consommation et le deuxième au repeuplement. Par consommation, on entend la consommation en l’état et la consommation après élevage de l’anguille de moins de 12 cm. Le repeuplement est entendu au sens de l’article 7-8 du règlement (CE) 1100/2007 (document en bas de page).

Quotas pour les pêcheries professionnelles maritimes et fluviales (tonnes)
Saison Marins pêcheurs Pêcheurs fluviaux Total national
2009-2010 53,5 8 61,5
2010-2011 38,86 5,81 44,66
2011-2012 32,2 4,8 37
2012-2013 29,58 4,42 34
Sous-quotas nationaux pour les pêcheries professionnelles maritimes (tonnes)
Saison sous-quota consommation sous quota repeuplement quota global
2009-2010 34,8 (65%) 18,7 (35%) 53,5
2010-2011 23,32 (60%) 15,54 (40%) 38,86
2011-2012 17,7 (55%) 14,48 (45%) 32,19
2012-2013 14,79 (50%) 14,79 (50%) 29,58
Sous-quotas UGA GDCSL pour les pêcheries professionnelles maritimes (tonnes)
Saison sous-quota consommation sous quota repeuplement quota global UGA
2009-2010 8,8 4,73 13,53
2010-2011 5,89 3,93 9,82
2011-2012 4,48 3,66 8,14
2012-2013 3,74 3,74 7,48

GDCSL = Garonne-Dordogne-Charente-Seudre-Leyre
Le quota de l’UGA GDCSL représente chaque année 25,3% du quota global national.

Détails du suivi :

Les fiches de captures (papier) ont été saisies sur ordinateur (logiciel Access) par la Cellule migrateurs pour les saisons 2008-2009 et 2009-2010. La DDTM17 a saisi les fiches de la saison 2010-2011. Le CRPMEM Poitou-Charentes assure la saisie depuis la saison 2011-2012.
La pêcherie professionnelle de civelles sur la Charente se compose d’une flottille de navires mobiles uniquement contrairement à la Seudre où il y a une dizaine de navires fixes.

Résultats :

Effectif de pêcheurs :

JPEG - 51.5 ko
Nombre de pêcheurs civelliers sur les deux antennes La Rochelle (LR) et Marennes-Oléron (MO) du CRPMEM PC


Il faut préciser que les civelliers qui pêchent sur la Charente ne sont pratiquement que des pêcheurs inscrits sur l’antenne de Marennes-Oléron. Seul 1 pêcheur sur la Charente en 2013 était inscrit à l’antenne de La Rochelle.
Les civelliers de l’antenne Marennes-Oléron peuvent pêcher sur la Charente, la Seudre et la Gironde, suivant le timbre qu’ils ont pris (timbre Charente/Seudre et timbre Gironde).
Les civelliers inscrits à La Rochelle peuvent pêcher sur la Sèvre Niortaise (timbre Sèvre Niortaise)(sur l’UGA Loire - Côtiers vendéens) et sur la Charente et la Seudre (timbre Charente/Seudre).

Le nombre de jours de pêche pour les saisons 2006/2007 et 2007/2008 n’est pas encore connu.

Nombre de marées et nombre de navires :

JPEG - 64.5 ko
Nombre de marées effectuées par les pêcheurs et nombre de navires différents sorties en pêche sur la Charente

Captures totales :

JPEG - 48.6 ko
Captures totales (tonnes) sur la Charente

Captures par marées :

JPEG - 52.8 ko
Captures moyennes par marées (kg) sur la Charente

Taux d’échappement :
Estimé d’après le modèle GEMAC, il représente le pourcentage de civelles du recrutement estuarien qui a "échappé" à la pêcherie en estuaire. Les détails des calculs sont consultables dans le rapport GEMAC 2009 dans Espace téléchargement.

Taux d’échappement en Charente
Saison taux d’échappement
2006-2007 37%
2007-2008 25%
2008-2009 à 2012-2013 pas encore traité

En comparaison, le taux d’échappement était de 37% sur la Seudre pour la saison 2007-2008.

Données historiques et référence :

Il n’y a pas de données historiques avant la saison 2006-2007 sur les captures de civelles en Seudre. On partira sur un auto-référencement avec un suivi année après année des taux d’échappement.

Fournisseurs de données :

La Cellule Migrateurs a récupéré en 2009 et 2010 les fiches de captures antérieures (2006 à 2010) auprès de la DDTM17 avec l’accord du CRPMEM et à réalisé la saisie et l’analyse. La Cellule Migrateurs a récupéré les tableaux auprès de la DDTM17 en 2011 et de l’antenne de Marennes-Oléron du CRPMEM en 2012, et réalise un bilan des captures sur la Charente et la Seudre uniquement.

Relation avec les mesures de gestion du PLAGEPOMI 2008-2012 :

  • SH01 : Élaborer des bilans annuels de l’exploitation halieutique
    • Objectifs : Réaliser un bilan annuel de l’exploitation halieutique des populations de poissons migrateurs (exemple : Synthèse des données de capture (…) calcul des taux d’exploitation)
  • SH02 : Assurer un suivi halieutique des pêcheries professionnelles
    • Objectifs : Assurer un suivi des pêcheries professionnelles permettant de disposer (…) de taux d’exploitation (…).
  • Règlement européen 1100/2007