2012

Qualité eau littorale spécifique anguille Seudre 2012

Mis à jour le 2 décembre 2013


- État 2012 non défini : descripteur non opérationnel
- Tendance 2012 non définie : pas de données antérieures disponibles
État et tendance donnés par la Cellule Migrateurs après concertation avec le groupe général Tableau de Bord (10/07/13).

Espèce / stade visé :

Anguille / tous les stades

Objectif :

Il s’agit de suivre l’évolution de certains paramètres physico-chimiques de l’eau sur le littoral (température, oxygène…) lors des migrations des anguilles (montaison et dévalaison) pour contribuer à la compréhension des variations de populations (période de migration, densité…).

Détails du suivi :

La zone littorale est une zone traversée obligatoirement par les anguilles au stade civelle pour la migration vers les rivières et marais (montaison) et pour les géniteurs (argentées) lors de la dévalaison. Il semble donc important de connaître la qualité de l’eau littorale lors des périodes de migration de l’anguille et d’évaluer l’impact sur l’espèce.
L’indicateur général de la qualité de l’eau côtière mis en place avec les notes DCE n’apporte qu’une information très sommaire sur le suivi de la qualité de l’eau et sur son impact sur les poissons migrateurs transitant dans ces zones. Cela reste une information générale non spécifique pour l’anguille. Il est donc important de détailler certains paramètres suivis pour définir la qualité de cette eau.
L’objectif est de pouvoir observer de façon journalière les valeurs de certains paramètres choisis. D’après les suivis disponibles et les connaissances obtenues sur l’anguille (préférendums), nous choisirons de suivre : la température, la salinité, la turbidité et l’oxygène. Ce sont les paramètres physico-chimiques les plus facilement mesurables et ayant une importance majeure pour la circulation des anguilles. Pour l’instant il est question de suivre ces paramètres et de les comparer avec des valeurs seuils connues pour l’anguille à ces différents stades de vie (préférendums). Ces préférendums sont en cours de rédaction.
L’IFREMER mesure la température et la salinité de façon journalière en 3 points de la zone estuaire et pertuis. Les données sont synthétisées et disponibles dans le bulletin mensuel BULLDOSER qui présente régulièrement un état des lieux de la situation hydrologique des Pertuis Charentais et des éléments d’évolution des ressources conchylicoles (http://www.ifremer.fr/lerpc/reseaux/bulldoser/bulldoser.htm). Ce bulletin est disponible 2 à 3 semaines après la fin des mesures du mois.
Concernant la turbidité et l’oxygène dissous, on recherche actuellement une façon d’obtenir des informations précises et disponibles rapidement. Ces paramètres ne sont pas actuellement suivis en continu dans les estuaires. Cependant, ils sont corrélés avec le débit d’eau de la Charente. Il serait donc possible de réaliser des modèles donnant une estimation de l’oxygène et de la turbidité à partir du débit d’eau et des autres paramètres (température, salinité).

Concernant la turbidité et l’oxygène dissous, on recherche actuellement une façon d’obtenir des informations précises et disponibles rapidement. Ces paramètres ne sont pas actuellement suivis en continu dans les estuaires. Cependant l’expérience montre que l’on peut imaginer une modélisation du paramètre turbidité à partir d’autres paramètres (dont les mesures sont accessibles grâce à des enregistrements réguliers) comme notamment les débits, la salinité, ... voire les coefficients de marée.

Résultats :

Pour l’instant, la comparaison avec les préférendums n’est pas encore réalisée.
On peut cependant avoir accès aux données du réseau Bulldoser de l’IFREMER :
2012 : http://wwz.ifremer.fr/cperpc_eng/SP2-Production/lot-2.06-Trophique/BULLDOSER/Archive-2012

Exemple :
Résultats du bulletin Bulldoser de février 2012 au niveau de l’entrée dans l’estuaire de la Charente (Lupin) : stade de l’anguille ciblé : civelle

JPEG - 235.1 ko
Bulldoser février 2012 Agnas Seudre pour Anguille

Exemple d’impact de la température sur la montaison des civelles en estuaire de la Seudre :

On constate que les températures durant février 2012 ont été inférieures à 6°C du 4 au 16. D’après la bibliographie, les civelles deviennent inactives en dessous de 4-6°C (Deelder, 1958 ; Elie et Rochard, 1994 ; in Adam et al., 2008). Du 3 au 16 février 2012, seul 1 bateau est sorti sur 3 marées au total. Ensuite, les captures par unité d’effort semblent bonnes (par rapport à la moyenne annuelle) entre le 17 et le 29 février 2012.

Données historiques et référence :

Les données sont disponibles depuis 2008. Pas de référence actuellement.

Fournisseurs des données :

La collecte de ces données est réalisée par l’IFREMER.

  • Bulldoser février 2012 Agnas Seudre pour Anguille