Lamproie marine

État général 2012

Mis à jour le 6 novembre 2013

Ce choix a été proposé par la Cellule Migrateurs en mai 2013 puis validé en "groupe de travail tableau de bord" le 10 juillet 2013.

ETAT 2012 :

L’état général 2012 des populations de lamproies marines sur le bassin versant de la Charente a été choisi mauvais.

Les informations qui déterminent ce choix sont :
- un Aménagement des ouvrages impactant la montaison 2012 (sans difficulté apparente) sur l’axe Charente mauvais
- un Linéaire accessible 2012 sur l’axe Charente mauvais
- un Effectif en migration 2012 assez bas. Les lamproies marines observées en montaison à la station de Crouin en 2012 sont très peu nombreuses (332), en comparaison avec 2010 (2277).

Le Front de migration 2012 sur l’axe Charente jugé moyen ne nous a pas semblé suffisant pour mettre un état général moyen plutôt que mauvais.

De plus, les variables générales de la Charente listées ci-dessous confortent ce choix :
- une Qualité eau superficielle 2012 mauvaise
- des Débits (axe Charente) 2012 mauvais
- un Etat des écoulements 2012 mauvais

TENDANCE 2012 :

La tendance évolutive de l’état des populations de lamproies marines général 2012 a été choisie en augmentation.
Cette tendance représente l’évolution de l’état des populations entre 2011 et 2012.

Les informations qui déterminent ce choix sont :
- un Front de migration 2012 plus haut en 2012 qu’en 2011
- un Aménagement des ouvrages impactant la montaison 2012 plus important en 2012 (42,2% des ouvrages aménagés (ou en projet)) qu’en 2011 (41,4%)
- des Débits (axe Charente) 2012 en hausse
- un Etat des écoulements 2012 en hausse

Précisions :
Le descripteur Pêche professionnelle maritime 2012 est en légère hausse entre 2011 et 2012 avec respectivement 12 kg puis 15,5 kg capturés. Les augmentations des prélèvements par la pêche ont un impact négatif sur la population présente de lamproies marines mais cette très légère augmentation (avec des débarquements aussi réduits) est considérée trop faible pour influer sur l’état général de la population et la tendance évolutive.

Pour l’instant, d’après l’analyse des variables (descripteurs et indicateurs) pour lesquelles nous possédons des informations, on constate que celles les plus déterminantes pour établir un état des populations sont :
- Effectif en migration
- Front de migration
- Pêche professionnelle fluviale (Attention : les variables concernant les prélèvements par la pêche sont à analyser à l’inverse des autres : lorsque la tendance augmente, c’est négatif pour l’espèce)
- Aménagement des ouvrages impactant la montaison
- Linéaire accessible
- Débits (axe Charente) (variable générale)