Variables générales Charente

Hydroélectricité sur le bassin versant de la Charente

Mis à jour le 23 juin 2022

En cours d’actualisation...

Descripteur.
Mise à jour d’après le groupe de travail général du 14 mars 2022.

Objectif :

Ce descripteur permet de montrer la pression qui existe sur les espèces à la dévalaison.

Description :

L’hydroélectricité permet la production d’énergie mais a cependant des impacts sur l’environnement notamment la libre circulation des poissons.
Le recensement des ouvrages hydroélectriques avec précision, notamment avec une information sur l’impact de chaque site, est en cours sur le bassin versant de la Charente. Une fois la liste établie, on pourra suivre l’évolution des aménagements année après année.

En 2020, la liste a été mise à jour grâce au travail réalisé par les bureaux d’études Scimabio Interface/FishPass dans le cadre de l’étude des potentialités poissons migrateurs de 2020.

92 ouvrages recensés « comme assurant une production potentielle d’hydroélectricité »
27 sites actuellement en activité et 3 sites dont la production d’hydroélectricité est en projet

Relation avec nos espèces cibles :

L’anguille de dévalaison est directement impactée par les usines hydroélectriques.

Les jeunes saumons (smolts) sont très impactés à la dévalaison avec une perte totale moyenne de l’ordre de 30% de la population de smolts sur le bassin Adour-Garonne (PLAGEPOMI 2008-2012).

L’impact semble aussi important sur les jeunes lamproies marines qui dévalent. Etant d’assez grande taille, les mortalités provoquées par les turbines semblent comparables à celles observées sur le saumon. Cependant, avec les connaissances actuelles du territoire, il est impossible de connaître précisément l’impact des centrales hydroélectriques.

Concernant les juvéniles d’aloses, l’alose feinte n’est peu ou pas impactée par l’hydroélectricité car elle reste sur la partie basse des bassins là où il n’y a pas ou peu de microcentrales. Pour la grande alose, du fait de leur petite taille, les alosons sembleraient peu sensibles aux turbines tout du moins de façon moins importante que les smolts de saumon atlantique (PLAGEPOMI 2008-2012).

Enquête sur les prises d’eau ichtyocompatibles :

En partenariat avec l’AFB, France Hydro Electricité a lancée, en août 2019 une enquête sur les prises d’eau ichtyocompatibles. Cette enquête vise à déterminer les conséquences pour les producteurs des aménagements environnementaux mis en oeuvre pour rétablir la continuité piscicole à la dévalaison. L’Université de Poitiers assiste France Hydro Electricité pour collecter ces questionnaires et en retraiter les données.
Notice d’accompagnement du questionnaire
Plus d’infos ici

Vis à La Chapelle (Charente)

Liens vers site web et autres documents :

Fournisseurs de données :

L’ONEMA (DIR4) nous a fourni une première liste d’ouvrages hydroélectriques en 2008.