Variables générales Seudre

Qualité eau Estuaire Seudre (2017)

Mis à jour le 12 avril 2019

Bilan provisoire sur les résultats acquis dans le cadre du programme de surveillance de la DCE 2000/60/CE. Ce bilan, basé sur les critères DCE, correspond à l’état des masses d’eau réalisé à partir des derniers résultats validés (données 2017). Il ne se substitue pas à l’état des lieux officiel qui figure dans le SDAGE Adour-Garonne.(Extrait de la note de l’Atlas DCE Adour-Garonne - Bilan des résultats par masse d’eau. Masse d’eau de transition FRFT02 - Estuaire Seudre.)


- État 2017 Moyen : suivant le Bilan DCE au 28/02/2019.
- Tendance 2017 constante : en comparaison avec les années antérieures.
État et tendance validés par le groupe général Tableau de Bord le 5 mars 2019.

Objectif :

L’objectif est de connaître la qualité de l’eau de l’estuaire de la Seudre par le suivi des états écologiques et chimiques des masses d’eau côtières et de transition selon la Directive Cadre sur l’Eau (DCE).

Description de l’indicateur :

On utilisera les informations générales de la qualité de l’eau fournies par l’IFREMER et l’Agence de l’Eau Adour Garonne grâce au suivi de la qualité des masses d’eau suivant les grilles de qualité DCE qui donnent les états écologiques et chimiques de l’eau (Annexe 1).
Sur notre littoral, il y a 5 masses d’eau : 3 côtières et 2 de transition. Plus d’infos sur la carte des masses d’eau.

Pour cette variable générale "Estuaire de la Seudre", on considérera uniquement la masse d’eau de transition de l’estuaire de la Seudre.

Résultats :

La Cellule Migrateurs a fait le choix de proposer un état général de la qualité de l’eau littorale à partir des résultats observés.

Indicateur Poisson Estuaire :

Parmi les paramètres permettant de définir la qualité de l’eau estuarienne, l’indicateur Poisson Estuaire décrit la présence de poissons en estuaire et notamment les migrateurs.
La masse d’eau estuaire de la Seudre obtient une note moyenne sur la période considérée (2009-2011). La métrique densité d’espèces migratrices/diadromes (DDIA) pénalise la note globale car cette métrique obtient une note mauvaise en moyenne sur les trois années (2009-2010-2011). Cette métrique révèle un problème de connectivité amont-aval, voire latérale.(extrait de la note sur le site web d’Ifremer.)
(Plus d’informations ici : fiche de l’indicateur.)

Autre fiche ci-dessous :

PDF - 1.1 Mo
Extrait du Guide relatif aux règles d’évaluation de l’état des eaux littorales dans le cadre de la DCE (2018).

Fournisseurs de données :

La collecte de ces données est réalisée par l’IFREMER et l’AEAG.
Sur le site Internet d’IFREMER, on peut accéder aux données : accéder au site générale, et à la carte des masses d’eau.
On peut aussi trouver de nombreuses informations sur les réseaux de suivi de la qualité de l’eau en Charente-Maritime dans le document suivant : Réseaux de suivi de la qualité de l’eau en Charente-Maritime
Et enfin directement sur le site de la DDTM17 : Qualité des eaux douces et littorales

  • Extrait du Guide relatif aux règles d’évaluation de l’état des eaux littorales dans le cadre de la DCE (2018).